L’Open d’Australie, la route vers la finale.

L’Open d’Australie a été riche en surprise cette saison. Ils sont plus que 4 pour aller chercher le titre : Wawrinka, Nadal, Federer, Dimitrov.

L’Open d’Australie, le retour des légendes ?

Roger Federer (35 ans) et Rafa Nadal (30 ans) ne sont pas si vieux à l’échelle dune vie. Pourtant nombreux sont les observateurs du tennis à les avoir mis à la retraite il y a quelques mois. Il faut dire que leurs premiers triomphes ne datent pas d’hier…

Sacrés en Grand Chelem pour la première fois voilà plus d’une décennie – à Wimbledon en 2003 pour le suisse et en 2005 à Roland Garros pour l’espagnol – ces rois des courts ont déjà un palmarès incroyable. Mais ils n’ont plus passé le cap des demi finales depuis 2014 (pour Nadal) et 2015 (Federer). Si bien que le monde impitoyable du sport les avait déjà enterré.

Le retour sur leur quart de finale

Arrivés à Melbourne sur la pointe des pieds, ces deux là ne pensaient sans doute pas atteindre un tel niveau de jeu. C’est en tout cas ce qu’ils confiaient après leur quart de finale respectif.

Federer : « Gagner des matches en trois sets gagnants contre des très bons joueurs est ma plus grande satisfaction. C’était ma grande interrogation, savoir si j’allais être capable de le faire aussi tôt après mon retour. Je pensais être capable d’être dangereux, mais qu’au fur et à mesure que le tournoi avancerait, j’aurais moins d’énergie. Être en demi-finale, me sentir aussi bien, jouer aussi bien, c’est une énorme surprise. Il y a quelques jours, je ne savais même pas que j’étais dans la partie de tableau de Stan, je n’avais pas regardé, parce que ça me paraissait totalement irréaliste.

Nadal : « Atteindre le dernier carré c’est une bonne nouvelle, car j’ai réussi à gagner contre des joueurs dangereux : Zverev, Monfils et Raonic. C’est important pour moi, car cela signifie que je suis à nouveau compétitif et que je joue bien. Je suis juste excité d’être dans le dernier carré d’un tel tournoi. C’est pour ça que je suis là. Je me suis battu et j’ai travaillé dur pour rendre cela possible.”

L’année du renouveau ?

Aujourd’hui Roger et Rafa sont donc revenus à un niveau digne de leur palmarès. En témoigne leur brillant succès en trois sets en quarts de l’Open d’Australie. Ils se sont montrés à l’aise physiquement et techniquement tout au long de ce tournoi. Sur le plan mental, nous savons tous qu’ils sont de grands champions. A ce titre, dès que la confiance est de mise, ils recommencent à se montrer implacables. Il vaudrait ainsi mieux leur faire confiance avant le début des demi-finales…

Amis parieurs, pour rappel, Stan et Roger se connaissent par cœur. Le bilan de leurs confrontations est très nettement en faveur de Federer : 17 succès à 3 au total en compétitions officielles, 5 contre 1 en Grand Chelem, 13 à 0 sur surface rapide, et 6/4 6/3 6/1 lors de leur dernier duel en Grand Chelem à l’US Open en 2015. Et entre Nadal et Dimitrov la chanson est à peu près la même : 7 victoires à 1 pour le natif de Majorque.

De là à y voir un signe…

Les cotes pour le vainqueur final sur Winamax :

Retour vers le passé : Federer – Nadal, finale de l’Open d’Australie 2009 !

Laisser un commentaire

commentaires



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *