Interview exclusive d’un trader en paris sportifs !

L’équipe de MediaPronos a eu l’opportunité de réaliser l’interview d’un trader en paris sportifs. Il nous fait découvrir l’envers du décors d’un monde qui nous intrigue.

Présentation de François, trader en Paris Sportifs

Bonjour François ! Tu es actuellement trader en paris sportifs chez un grand bookmaker. Comment en es-tu arrivé là ?
Tout commence en 2008, avec mes premiers paris au bureau de tabac. A cette époque le marché ouvrait lundi sans aucune modification jusqu’au samedi… Maintenant avec du recul, je me dis que c’était vraiment l’Eldorado surtout sur les paris « handicap » ! Enfin, cette passion a perduré tout au long de mes études. Puis le jour où j’ai commencé à mettre le pied dans la vie active, j’ai eu envie de combiner ce loisir chronophage et lucratif avec ma vie professionnelle.

C’est à ce moment-là que tu t’es dis : Et pourquoi pas découvrir l’envers du décor ?
Oui c’est exactement l’idée. Je me suis renseigné puis on m’a vite fait comprendre que dans le « Gaming » c’était dur d’y rentrer et dur d’en sortir. Au début, je n’avais pas de réelles expériences professionnelles dans le milieu (si ce n’est tipster). La solution fût alors d’aller directement tenter ma chance sur Malte. Malte était l’endroit parfait pour y faire ses gammes car c’est le paradis des traders. Un billet d’avion et quelques candidatures plus tard, mon rêve se réalisait car un bookmaker me donnait ma chance. Ainsi, j’occupe le poste de trader en Paris Sportifs.

 

Les compétences pour devenir trader

Très intéressant. Quels sont les qualités requises pour devenir trader en paris sportifs ?
Même si je suis avant tout un amoureux des chiffres, les qualités requises pourraient se résumer ainsi : être un vrai passionné, de sports bien sûr, de l’industrie du betting, aimer comprendre la fluctuation du marché et son méchanisme à travers des sites comme « Betbrain, Oddschecker, Oddsportal, Sportingindex» principalement. Alors si vous aimez cela, vous parlez anglais et que vous êtes à l’aise en algèbre/logique vous possédez exactement le profil. Après ce monde s’automatise de plus en plus donc les places sont chères. Il vous faudra faire vos preuves sûrement ailleurs dans la boîte avant qu’une chance vous soit offerte. Les départements Fraude/Finance, Marketing, Service Client, Result-team d’un bookmaker sont à 95% du temps les premières étapes avant la trading room.

D’accord, en résumé, on ne commence pas directement trader, on le devient. Continues-tu toujours à parier ?
Évidemment je parie toujours de mon côté sur des sites comme Pinnacle/Betfair. On possède des outils, véritables fenêtres sur l’ensemble des sports. Quand je parie, c’est un petit « plus » non négligeable on ne va pas se le cacher. Depuis mes débuts, j’ai progressé. Sur nos connaissances, on est surtout une équipe de 80 accros de 15 nationalités différentes, pouvant lire des milliers d’informations de langues différentes en s’appuyant en plus sur des outils spécialement créés pour notre activité. Pouvoir se partager cela en quelques secondes c’est probablement là où la différence se fait ! Ça change du journal « L’équipe » acheté quelques secondes avant de remplir son « Cote&Match ».

 

Question de Etche, tipster rugby

Notre tipster rugby, Etche, a une question à te poser. En rugby, quels sont les outils utilisés pour fixer les handicaps et les cut des under / over ? Des logiciels spéciaux ? Ensuite, tu ajustes les cuts selon les connaissances ? Avez-vous des algorithmes pour calculer les cotes ?

En rugby, les plus gros sites ont des modèles avec une Data mise à jour quotidiennement, qui calculent automatiquement handicaps et O/U un peu comme dans la majorité des sports, à noter que tous les bookmakers s’observent, comme s’il existait une sorte de guerre froide du betting. Il y aura un toujours un peaufinage final du « responsable pre-event ». Il peut prendre position sur le marché, pour se protéger et limiter les risques ou être top-price dans le but de générer plus de turn-over(mises cumulées sur un évènement). C’est ce qui explique parfois les grosses différences de cotes entre bookmakers. Si l’évènement est Médiatique ça sera le plus souvent pour raison Marketing. Si sport plus exotique c’est à l’initiative du Trader ou un petit oubli.. En effet, on n’est jamais à l’abri d’une coquille car on reste humain, de mon côté pas d’histoire particulière à vous raconter.

 

Question de Grec72, notre tipster basket

Notre tipster NBA, Grec72, a lui aussi une question. Comment tes collègues placent les cut aussi souvent au bon endroit en NBA ?
Alors je pense que les sports US comme le Basket, Baseball, NFL sont plus facilement ajustables et proches du résultat final car ils restent des sports de stats. C’est une « Data » très riche avec laquelle ont nourri les algorithmes de nos modèles. En revanche cette data est beaucoup moins présente dans des sports présents aux Jeux olympiques, comme le rugby, cyclisme ou le pentathlon moderne par exemple.

 

La gestion des cotes en live

Parle-nous un peu de la gestion des cotes en live, comment cela se passe ?
On possède différentes plateformes de trading en fonction du sport. L’évènement, type de sport ou même pari, va définir le trading qui peut être manuel, semi-automatique ou automatique. Ainsi on peut trader jusqu’à une dizaine de matchs de foot en même temps, ça devient plus du monitoring que du trading. On filtre en temps réel les évènements clés des rencontres ainsi que l’ensemble des paris placés sur ces matchs joués en simultané. Finalement c’est tout l’inverse du trading manuel, où là chaque cote sera actualisée par le trader en direct depuis sa plateforme, il peut s’appuyer sur d’autres bookmakers et « coller » au marché ou tout simplement user de sa compétence personnelle. Donc cela peut s’avérer très intense, il faudra gérer l’évolution du match dans toutes ses subtilités et générer les différents « bet type ». Dans le même temps, il faut garder un œil sur le marché et le positionnement des concurrents, faire attention aux mises enregistrées et équilibrer notre marge/profits/retour afin d’atteindre l’objectif le plus rapidement possible celui de toujours offrir la bonne cote.

Merci beaucoup pour le temps accordé. Bonne continuation François* !

*prénom modifié

Laisser un commentaire

commentaires



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *